Cityscape_Berlin
Mobilité

Comment roulent nos voisins Allemands ?

A l’occasion du lancement de Drivy à Berlin cette semaine, nous vous proposons de découvrir les services de mobilité proposés en Allemagne, championne du covoiturage et de l’autopartage depuis quelques années.

Ça roule pour le covoiturage et l’autopartage !

Les Allemands possèdent une forte culture du covoiturage. Ce mode de transport est aussi courant que le train, le bus ou l’avion pour des trajets aussi bien professionnels que personnels. Dès les années 70-80, des agences réparties un peu partout sur le territoire organisent des covoiturages. Depuis, des sites mettent en relation conducteurs et passagers, avec comme acteurs principaux Mitfahrgelegenheit, qui compte 1 trajet en covoiturage toutes les 6 secondes  en Allemagne, et le Français BlaBlaCar, qui rassemble déjà plus d’1 million d’inscrits après un an d’activité sur le marché allemand.

Quant à l’autopartage, il fait aussi de nombreux adeptes. L’Allemagne recense 1 million d’inscrits à des services d’autopartage, proposés par 150 entreprises différentes. A Berlin, capitale mondiale de l’autopartage, 46% des habitants n’ont pas de voiture et l’âge moyen d’achat d’un véhicule neuf est passé de 46 à 52 ans entre 1995 et 2013. Les Allemands, comme les Français, changent progressivement leur rapport à la voiture, qui devient de moins en moins indispensable.

L’industrie automobile, secteur très puissant de l’économie allemande, ne fait pas triste mine pour autant. Au contraire, les constructeurs sont les acteurs principaux de cette nouvelle mobilité. Ceux sont eux qui développent les offres d’autopartage, contrairement aux constructeurs français qui n’ont jamais passé la phase de test à petite échelle (exemple de Renault  à St Quentin en Yvelines avec Twizyway).

Les principaux services d’autopartage en Allemagne

Car2Go (Mercedes Daimler)

car2go Start in Berlin mit 1.000 Fahrzeugen

Le service d’autopartage Car2Go a été lancé par le constructeur automobile Mercedes-Daimler en 2008 en Allemagne.

Il est aujourd’hui présent dans 7 villes et propose plus de 3000 véhicules en autopartage : Berlin (1200), Hambourg (700), Stuttgart (500), Cologne (350), Düsseldorf (300), Munich (300), Francfort (250).

Car2Go est un système d’autopartage “free floating” : cela signifie qu’il est possible de laisser la voiture à un autre endroit que là où on l’a prise. De plus, les voitures ne sont pas rattachées à des stations comme Autolib’ (sauf pour les modèles électriques). Elles doivent simplement être déposées dans une zone délimitée, correspondant en général au centre ville.

Les modèles de voitures proposés par Car2Go sont des Smart For Two, version essence ou électrique. Une offre premium a aussi été lancée à Berlin, Hambourg et Stuttgart (Car2Go Black) et propose des Mercedes noires en autopartage.

DriveNow (Joint Venture entre BMW et Sixt)

drivenow

DriveNow a été lancé 3 ans après Car2Go en Allemagne, en 2011.

Le service est présent dans 5 villes et met à disposition plus de 2000 véhicules  : Berlin (890), Hambourg (450), Munich (410), Cologne (350) et Düsseldorf (250).

C’est aussi un système “free floating” permettant de déposer la voiture ailleurs que là où on l’a prise, dans une zone de stationnement donnée (sans borne).

Différents types de voitures sont proposés : BMX Serie 1, BMW X1, plusieurs modèles de Mini et la BMW ActiveE (véhicules hybrides).

Flinkster (service d’autopartage de la Deutsche Bahn)

flinkster

Contrairement aux deux services précédents, Flinkster n’a pas été développé par un constructeur automobile. Le service a été lancé en 2009 par la Deutsche Bahn, l’équivalent de la SNCF en France.

Il possède donc un réseau plus dense : 140 villes où des emplacements autour des gares et des aéroports sont réservés aux véhicules Flinkster, favorisant ainsi la complémentarité entre la voiture et les autres moyens de transport.

Cette fois-ci, il s’agit d’un système d’autopartage “en boucle”. On récupère la voiture à la gare puis on doit la ramener à la même station. La flotte de véhicules est plus variée, avec des modèles allant de la citadine à l’utilitaire.

Il est intéressant de noter une différence majeure entre l’Allemagne et la France. En Allemagne, ce sont les grands constructeurs automobiles et la Deutsche Bahn qui développent des services d’autopartage. En France, ce sont souvent les villes qui en prennent l’initiative, comme Autolib’ à Paris par exemple, ou des sociétés spécialisées dans l’autopartage comme Mobizen.

Et Drivy dans tout ça ?

Drivy est parfaitement complémentaire à l’offre d’autopartage proposée en Allemagne. DriveNow, Car2Go et Flinkster sont des moyens de transport adaptés aux petits trajets réguliers en ville : faire une course, se rendre à un rendez-vous, sortir dîner… Alors que la location de voiture entre particuliers permet de partir en week-end ou en vacances, en dehors des grandes villes, pour des trajets un peu plus longs.

L’environnement dans lequel se lance Drivy est très avancé, c’est d’ailleurs l’une des raisons de son choix d’implantation.

 

 

 

Post-7a8
News de drivy

Drivy dans Sept à Huit sur TF1

Drivy était dans l’émission 7 à 8 sur TF1 dimanche dernier, dans un sujet consacré à la location d’objets entre particuliers : robes de soirées, outils de bricolage, voiture. Une partie du reportage a été tournée dans nos bureaux avec toute l’équipe et les journalistes ont assisté à une location Drivy à Bordeaux.

Pour voir ou revoir le sujet en replay, rendez-vous sur le site de Sept à Huit.

IMG_1869
L'équipe

Bienvenue chez Drivy à Berlin !

Nous sommes très heureux de vous présenter nos collègues allemands, Gero et Daniel, qui depuis quelques mois préparent le lancement de Drivy en Allemagne.

Ils ont établi leur QG à l’espace au Rainmaking Loft, un espace de coworking à deux pas de Checkpoint Charlie pour ceux qui ont la chance de connaître Berlin.

IMG_3134

L’équipe berlinoise est en charge des partenariats stratégiques et de la communication. La technique et le service clients restent centralisés dans nos bureaux à Paris.

Gero est notre Country Manager, son rôle est de manager l’équipe à Berlin, d’assurer le lancement de Drivy en Allemagne puis de développer l’activité.

2014-11-25 (2)

Daniel est en charge du marketing et des réseaux sociaux. Son objectif : faire grimper le nombre de voitures et de locataires sur Drivy. Pour le moment, il y a déjà une cinquantaine de voitures à louer à Berlin, c’est un bon début !

2014-11-25 (3)

Gero et Daniel concentrent pour le moment tous leurs efforts sur la version bêta lancée à Berlin avant d’étendre le service à toute l’Allemagne début 2015. Willkommen und viel Glück !

141123_drivy_218
Communiqués de presse

Lancement de Drivy en Allemagne

Quatre ans après son lancement en France, Drivy, leader Français de la location de voiture entre particuliers avec 20 000 véhicules disponibles, déploie son service en Allemagne.

Lancée  en version bêta à Berlin à partir du lundi 24 novembre, la plateforme sera ouverte à toute l’Allemagne début 2015.

“Nous sommes très heureux de commencer notre développement international par Berlin. C’est une ville très avancée en matière de transports, capitale mondiale de l’autopartage, et les Berlinois sont ouverts à l’économie collaborative.. . Nous savons que les Allemands tiennent beaucoup à leur voiture et l’implantation va être un beau défi”, déclare Paulin Dementhon, Fondateur de Drivy. Ses prochains objectifs : l’Espagne et l’Italie.

Une équipe a été constituée à Berlin pour assurer le lancement, avec à sa tête Gero Graf, ex-reponsable des partenariats stratégiques chez Google à Londres.

Le bureau berlinois sera en charge des partenariats stratégiques et de la communication, la technique et le service clients restant centralisés au siège de la startup à Paris 11e. Le partenariat noué entre Drivy et son assureur Allianz en Janvier 2014 a été étendu à l’Allemagne.

La pré-inscription de voitures est déjà possible depuis une semaine à Berlin, et plus de 50 voitures se sont déjà inscrites : la confiance dans le service semble donc être au rendez-vous.

Contact presse

Mobilité

Uber and their Taxi friends

Most Parisians I know love Uber and despise taxis : “they’ve been offering a shitty service for years and now they’re complaining about Uber ? Good for them !”

Whatever the level of (ok, shitty) service that taxis provide, I find their outcry justified.

Imagine a nice taxi driver. Yes make an effort ! OK, that taxi guy borrowed €200K to buy the right to drive passengers around. And one day, it turns out everyone can get that right for free. He could be bankrupt soon.

You may answer that he shouldn’t have invested in that nasty monopoly. But come on, it’s a state organised monopoly, you cannot blame people for having invested in it.

The solution of trying to slow down Uber’s innovation or make it less useful — as the government tried when imposing a 15 min minimum waiting time before pickup — is plainly stupid. This just destroys value. Penalizes everyone for the sake of a minority. Just like when France’s former Culture Minister proposed to forbid Amazon to offer free shipping to defend ailing booksellers.

What we need to stop is not Uber, but the dumb monopoly of passenger transportation. Chauffeur is a very basic job, it should be available to everyone.

So how can we end the monopoly ? Who should pay the price ?

  • Taxi licence holders should probably pay a small fraction of the cost, but not all, it’d just be unfair
  • I guess we should immediately stop issuing new taxi licences. Some backward people will continue using taxis for a while, so making supply scarcer will compensate the bleeding of customers to chauffeur apps, and maintain licence prices
  • If this is not enough, maybe chauffeur apps could be forced to buy back taxi licences, at a ratio proportional to their activity ?

I don’t know the issue well enough to keep on proposing solutions, but it’s certainly interesting to learn how to properly end monopolies… because there are many others on the list. Think driving schools…

JRP-DRV-1-0149B
Nouveautés produit

Suppression des permis de conduire dans le profil des locataires

Désormais, les locataires ne peuvent plus ajouter leur permis de conduire sur le site et vous n’avez plus accès au permis dans le profil des locataires.

Plusieurs raisons expliquent ce changement :

  • La présence du permis en ligne offre une fausse impression de sécurité. Beaucoup de propriétaires supposent que Drivy vérifie les permis des locataires, ce qui n’est pas possible. Cela fait oublier à certains propriétaires que le contrôle attentif de l’original du permis au début de la location est indispensable pour être couvert par l’assurance.
  • Le chargement du permis de conduire n’était pas possible depuis l’appli mobile. Les utilisateurs de mobile étaient donc pénalisés.
  • Les nouveaux modèles de permis de conduire (format carte bancaire) demandent 2 photos, recto et verso, pour avoir toutes les informations nécessaires. Ceci compliquait le chargement pour les locataires.
  • Stocker des pièces d’identité en ligne pose des problèmes de protection des données personnelles.

Nous préférons donc supprimer le chargement des permis, en attendant de pouvoir le faire mieux.

Pour garantir la sécurité des locations, vous devez prendre une photo du permis du locataire au début de la location. Si votre téléphone ne vous permet pas de prendre des photos, demandez au locataire de vous apporter une copie de son permis.

JRP-DRV-1-0620-B
Conseils aux propriétaires

Les petits plus du propriétaire sympa : accessoirisez votre véhicule

Un parapluie dans le coffre, un chargeur USB dans la boîte à gants, un CD dans l’autoradio…

Pour améliorer la satisfaction de vos locataires, voici notre suggestion d’accessoires à laisser à leur disposition dans votre véhicule :

Pour simplifier la vie des locataires

Un support pour téléphone
Fixez ce support sur votre pare-brise, il servira aux locataires qui utilisent leur téléphone comme GPS. On vous conseille celui-ci  (testé et approuvé par l’équipe Drivy) : il est d’un bon rapport qualité/prix (8€) et fonctionne avec la plupart des téléphones.

Support tel

Un chargeur USB
Les locataires pourront recharger leur téléphone sur l’allume-cigare en utilisant leur câble de chargement USB. Grâce à ce chargeur, ils pourront même recharger deux appareils simultanément. Si vous avez un câble USB pour iPhone, vous pouvez aussi le laisser dans la boîte à gants.

chargeur

Un stylo
Toujours utile, ne serait-ce que pour signer le contrat de location ;-)

De quoi écouter de la musique
Si votre autoradio a un port usb, le locataire n’aura qu’à apporter son câble pour pouvoir écouter sa musique. Si votre autoradio a une entrée jack, ajoutez un câble jack pour que le locataire puisse relier son téléphone à l’autoradio. Si vous avez un autoradio bluetooth, dites-le au locataire (il devra simplement appairer son téléphone avec l’autoradio grâce au Bluetooth, comme il le ferait avec un autre téléphone). Enfin, si votre autoradio dispose d’un lecteur CD, laissez quelques CDs à disposition du locataire. Ouf, on espère qu’au moins l’une de ces solutions fonctionnera avec votre véhicule !

Une bouteille d’eau et un paquet de mouchoirs
Pour un service 100% VIP !

Un parapluie, une glacière, un grattoir
A vous de choisir, en fonction de la saison et de la région où vous habitez !

Un GPS (ou une carte routière de la région)
Utile pour les locataires dont le téléphone ne fait pas GPS… Si vous habitez une région touristique, vous pouvez aussi laisser dans votre véhicule quelques bons plans sur la région.

Si vous disposez d’un siège bébé, coffre de toit, porte-vélos, etc. indiquez-le dans la rubrique “Options et accessoires” de votre annonce.

Pour nettoyer votre véhicule

Un aspirateur, spécialement conçu pour les voitures
C’est le meilleur moyen de vous assurer que votre voiture vous sera rendue propre ! Avant de la louer, passez rapidement un coup d’aspirateur, et le locataire fera de même avant de vous la rendre. Cet aspirateur coûte 37€ et fonctionne super bien : il ne prend pas trop de place, il se recharge directement dans la voiture (depuis la prise allume cigare), la brosse à coussins vous permet d’aspirer tous les endroits difficiles d’accès du véhicule et le câble de 5 mètres vous permet d’aspirer le coffre du véhicule. Encore une fois, testé et approuvé par l’équipe Drivy !

aspirateur 1

Un chiffon, pour nettoyer l’intérieur de votre véhicule (tableau de bord, volant, vitres, etc). Vous pouvez éventuellement acheter un produit lave-vitres.

Une grosse éponge, pour nettoyer l’extérieur de votre voiture (traces de boue, etc.)

Les locataires apprécieront ces petites attentions qui rendent le service Drivy unique. Et cela se ressent dans les évaluations :

“Le propriétaire a de petites attentions comme la glacière, les cartes touristiques de la région et le fameux parapluie, car tout le monde sait qu’il ne pleut jamais en Bretagne“ - Philippe, août 2014

“Anthony a mis à disposition des petits accessoires qui facilitent drôlement la vie : charge USB, parapluie…” - Olivier, août 2014

“La propriétaire est arrangeante et pleine d’attentions, comme le parapluie disponible dans le coffre, les petits flocons de savon ou le chargeur de téléphone.” – Régis, octobre 2014

“Beaucoup de petits plus dans la voiture, comme un chargeur USB, de nombreuses cartes routières et même des lunettes de soleil !” - Jean-François, août 2014

Rappels :  Pour la sécurité des locataires, la présence d’un triangle de signalisation, d’un gilet de sécurité et d’une trousse de secours est obligatoire.